Radio France Caraibes
                                         Radio France Caraibes

Actualités

Haïti - Migration : 500 enfants étrangers déportés vers Haïti

 

Haïti - Migration : 500 enfants étrangers déportés vers Haïti

Au moins 500 enfants nés de parents haïtiens hors d'Haïti, titulaires de nationalité étrangère, font partie des milliers de déportés vers Haïti au cours du mois dernier, selon un rapport publié mercredi dernier par l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Le document dénombre 10,831 migrants rentrés en Haïti depuis le 19 septembre à ce jour, qui ont été expulsés principalement des États-Unis, ainsi que d'autres pays de la région.

Parmi eux, il y a 1,789 mineurs, dont 500 nés dans les pays où leurs parents résidaient ces dernières années, la grande majorité au Chili et au Brésil, pays qui accordent la nationalité à ceux qui sont nés sur leur territoire.

Parmi les déportés, il y avait 404 Chiliens, 84 Brésiliens, 6 Vénézuéliens, 2 Équatoriens, 1 Panaméen, 1 Hondurien, 1 Dominicain et 1 Nicaraguayen, selon l'OIM.

Parmi les déportés figuraient également des enfants non accompagnés, dont le regroupement familial est incertain dans certains cas, même en raison du refus de leurs propres parents de les reprendre, selon l'organisation internationale.

Sur le total des déportés au cours de ce mois, 6 586 sont des hommes (60,8 %), 2 456 sont des femmes (22,7%) et 1 789 sont des mineurs (16,5%).

73% des migrants, un total de 7,915, ont été expulsés des États-Unis, en plus des 406 autres interceptés en mer et renvoyés par les garde-côtes.

11 % (1,194) ont été expulsés de Cuba, 10 % (1 031) des Bahamas, 2 % (248) du Mexique et moins de 1 % des îles Turques et Caïques (37).

Les déportés de Cuba sont des personnes qui ont quitté Haïti début septembre, fuyant les zones dévastées par le séisme du 14 août.

Les chiffres de l'OIM n'incluent pas les personnes expulsées par voie terrestre de la République dominicaine, d'où sont expulsé chaque mois des centaines d'Haïtiens sans papiers qui entrent irrégulièrement dans ce pays

Découvrez ci-dessous nos dernières actualités. Vous pourrez notamment en apprendre davantage sur les tendances de la profession et sur nos inovations en matière de produits et services:

Haïti - Sécurité : Au moins 49 camionneurs dominicains kidnappés cette année en Haïti
23/10/2021 09:07:14
 

Haïti - Sécurité : Au moins 49 camionneurs dominicains kidnappés cette année en Haïti

Au moins 49 camionneurs dominicains ont été enlevés cette année en Haïti, a déclaré jeudi Iván García, le président de la Fédération dominicaine des commerçants.

« Quand nous allons payer la rançon, nous allons à la frontière et ils envoient une personne et nous allons avec l'argent en espèces et ils ont la personne kidnappée à proximité et par appel vidéo, tout le monde observe la transaction, » a expliqué Iván García.

Il a expliqué que cette situation s'est aggravée depuis 2019, lorsque la crise politique et sociale s'est aggravé en Haïti, qui se traduit dans le même temps par une réduction de l'activité commerciale entre les deux nations, en raison de l'insécurité, ce qui représente une baisse pouvant aller jusqu'à $1,5 milliard.

« Maintenant, nous devons laisser la marchandise de ce côté de la frontière et attendre que les camionneurs haïtiens viennent la récupérer car nous ne pouvons pas continuer à exposer nos camionneurs à être séquestré, que leur vie soient en danger et que nous devions au final payer la rançon. »

Haïti - FLASH : Arrestation de «Ti Grèg», le dangereux chef de gang de Delmas 95

 

Haïti - FLASH : Arrestation de «Ti Grèg», le dangereux chef de gang de Delmas 95

Jeudi 7 octobre 2021, lors d’un dispositif conjoint mis en place à Delmas 105 par la police de Pétion-ville et des agents de la Brigade d'Opération et d'Intervention Départementale (BOID) visant à arrêter des individus supects, le dangereux Chef de Gang « Ti Greg » de Delmas 95 et 2 de ses hommes de mains ont été arrêtés.

« Ti Greg » circulait à bord d’une voiture sans immatriculation suivi par deux de ses hommes en motocyclette » lorsqu’il est tombé dans le filet du dispositif policier, 3 armes de poing ont été saisie. Au moment de son arrestation « Ti Greg » a essayé en vain de se faire passer pour un policier.

Ce dispositif en place depuis 2 jours va se poursuivre tant qu’il y aura des hommes armés dans le secteur.

Plusieurs craignent qu’avec la multiplication des gangs, Pétion-Ville devienne comme les autres zones où les gangs font la loi. Rappelons que c’est déja la cas dans les quartiers de Juvénat, Péguy-Ville, Jalousie pour ne citer que ceux-là.

Haïti - Élections : Le Premier Ministre dans l’impasse, faute de candidats pour le CEP

 

Haïti - Élections : Le Premier Ministre dans l’impasse, faute de candidats pour le CEP

Suite à la révocation des membres du Conseil Électoral Provisoire (CEP) https://www.haitilibre.com/article-34852-haiti-flash-le-gouvernement-revoque-le-cep.html le Premier Ministre a.i. Ariel Henry avait invité 9 secteurs incluant la diapsora, à lui soumettre 3 noms (dont au moins une femme), conformément l’« Accord Politique pour une Gouvernance Apaisée et Efficace de la Période Intérimaire » (Article 14) https://www.haitilibre.com/docs/Accord-Politique-pour-une-Gouvernance-Apaisee-et-Efficace-de-la-Periode-Interimaire.pdf , parmi lesquels il fera choix pour chaque secteur concerné, d’un représentant qui siègera au CEP. La date déchéance était fixée à 13 octobre 2021.

Les secteurs Conférence épiscopale d’Haïti (CEH) et l’église Épiscopale, l'Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH), le secteur droits humains, la Conférence des Recteurs et Présidents d’Universités et d’Institutions d’Enseignement Supérieur Haïtiennes (CORPUHA) ont signifié leur refus pour le moment de designer 3 personnes, ils estiment qu’outre le climat d’insécurité, le manque de véritable consensus national, et les divisions politiques persistantes ne permettent pas aux futurs membres du CEP de travailler en toute tranquillité.

La position des cultes réformés est attendu fin de semaine,mais ne laisse guère de doute sur un refus anticipé ayant été victimes de plusieurs enlèvements…

Les autres secteurs : l’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH), les organisations féminines, le secteur vaudou, les organisations paysannes et la diaspora ne se sont pas encore prononcé publiquement sur l’envoi ou non de la liste de 3 noms, mais tous ont laissé passé le délai du 13 octobre fixé par le Premier Ministre.

Haïti - Technologie : 15% des antennes de la Digicel non-opérationnelles
22/10/2021 09:33:47
 

Haïti - Technologie : 15% des antennes de la Digicel non-opérationnelles

Dans un communiqué du jeudi 21 octobre, la Digicel informe le public en général et ses clients en particulier, qu’en raison des problèmes persistants de disponibilité de carburant et d’autres défis relevant de l’insécurité, plus de 15% de ses sites sont non-opérationnels malgré les efforts titanesques déployés.

"La compagnie continuera à mobiliser les ressources nécessaires pour assurer la continuité de ses services, cependant si ladite situation persiste, les impacts pourraient être beaucoup plus considérables. La Digicel tiendra informés le public en général et tous ses clients en particulier de l’évolution de la situation," peut-on lire.

Le 19 octobre, le PDG de la Digcel Maarten Boute écrivait "De plus en plus la pénurie de diesel affecte les opérations de Digicel Sur 1500 antennes au niveau national déjà plus de 150 sont en panne de diesel.

Haïti - Économie : Le FMI approuve un 4ème allégement de la dette des pays pauvres, dont Haïti

 

Haïti - Économie : Le FMI approuve un 4ème allégement de la dette des pays pauvres, dont Haïti

Le Fonds Monétaire International (FMI) a approuvé un quatrième allégement du paiement du service de la dette de 124 millions de dollars au total concernant 24 pays pauvres, dont Haïti après les allégements d'avril 2020, octobre 2020 et avril 2021.

Ce soutien est fourni dans le cadre du Fonds fiduciaire pour les secours et l'endiguement des catastrophes (FFACC), qui permet au FMI d'accorder des subventions aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables touchés par une catastrophe naturelle ou une crise de santé publique.

« Cet allégement du service de la dette permet de libérer les rares ressources financières pour un soutien sanitaire vital, social et économique afin d'atténuer l'impact de la pandémie de covid-19 », a déclaré le FMI

Le cycle actuel couvre les paiements dus jusqu'au 10 janvier 2022 et le FMI a noté qu'en fonction de ses ressources, il pourrait prolonger l'allégement jusqu'au 13 avril 2022.

Si tel était le cas, l'allégement du service de la dette accumulé serait d'environ 973 millions de dollars sur toute la période de deux ans.

Haïti - Éducation : Échec partiel de la rentrée scolaire dans le Grand Sud
13/10/2021 10:54:46
 

Haïti - Éducation : Échec partiel de la rentrée scolaire dans le Grand Sud

La rentrée des classes a échoué partiellement dans le grand Sud. Les 110 hangars d’une capacité totale de 440 classes, qui devaient servir d’alternative aux 40 écoles nationales gravement endommagées à réhabiliter ou à reconstruire dans les 3 départements (Sud, Nippes et Grand-Anse) suite au séisme dévastateur du 14 août 2021 n’ont pas été construit comme prévu.

Les contrats ont bien été conclus entre le le Fonds National de l’Éducation (FNE) et les 14 Firmes retenues par appels d’offres et approuvés ensuite par la Cour Supérieure des Comptes (CSC).

Cependant, bien que ces 14 firmes bénéficiaires de ces contrats dûment signés ont commencé à se mobiliser dans les 3 départements, transporté des matériaux sur les sites, sur leurs propres ressources financières, elle n’ont pas encore reçu de fonds du FNE prévus aux contrats pour exécuter les travaux…

Aujourd’hui, la population du Grand Sud est en colère, mal informé et trompé de bonne foi, elle accuse à tort ces firmes de détourner ou de voler les fonds destinés à la construction des 110 hangars alors que c’est le FNE qui n’a procédé à aucun décaissement, avons-nous appris d'une source sûre.

Il ne reste donc plus qu’à attendre le bon vouloir du FNE pour permettre a des milliers d’élèves de recevoir le pain quotidien de l’éducation.

Haïti - Santé : Conseil pour prévenir le cancer du sein
20/10/2021 09:01:05
 

Haïti - Santé : Conseil pour prévenir le cancer du sein

À l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le cancer du sein, hier mardi 19 octobre 2021, première cause de mortalité par cancer chez les femmes dans le monde, le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) salue le courage de toutes les femmes et de tous les hommes (rare, moins de 1 % de tous les cancers du sein affectent les hommes) du monde entier qui se battent contre cette maladie, en particulier celles et ceux d’Haïti.

Le MSPP invite la population à mettre en pratique les conseils suivants pour prévenir le cancer du sein :

- Ne pas fumer
- Réduire considérablement sa consommation d’alcool
- Faire du sport
- Manger régulièrement des fruits et légumes
- Contrôler son poids corporel
- Pratiquer régulièrement la palpation des seins selon les techniques appropriées
- Faire une mammographie à partir de 40 ans ou plus
- Consulter régulièrement son médecin pour le dépistage précoce de lésions cancéreuses

Seulement en 2018, sur les 12,366 nouveaux cas de cancer, tous cas confondus, enregistrés en Haïti, 6,566 étaient des femmes, et 16.8%, soit 1,015 cas concernaient le cancer du sein, ce qui fait de cette maladie le cancer le plus fréquent chez la femme.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
INTEGRANT LA DIMENSION INTERCULTURELLE DE LA CARAIBE